Place du Marché

Trier (Trèves) obtint en 958 le droit de tenir marché. La place du Marché devint alors le cœur du Trier (Trèves) médiéval avec

  • la Steipe, la salle festive du conseil municipal et son accès mitoyen à l'église municipale de St Gangolf (accessible par le petit porche baroque situé au sud de la place - l'église elle-même est totalement entourée de maisons et d'échoppes)
  • l’aune municipale officielle (reconstruction) accrochée à la Steipe
  • le pilori (reconstruit et déplacé dans le coin sud de la place)
  • l'accès à la cathédrale
  • l'accès au quartier juif
  • ainsi que l'accès à six rues

Après l'assaut des Normands en 882, l'archevêque fit déplacer le marché de sa place initiale le long du fleuve à sa place actuelle; la croix du marché de 958 remémore cette étape. L'original de la croix se trouve dans le musée municipal Simeonstift. À l'origine, le tronc de la colonne était un pilier de granit romain de la cathédrale.

La fontaine du Marché, qui date de 1595, est couronnée par St Pierre, le Saint Patron de la cathédrale et de la ville. Il est entouré des quatre vertus cardinales du bon régiment de la ville: Justice, Force, Tempérance et Prudence (les originaux se trouvent dans le musée municipal Simeonstift), mais aussi par des petits monstres et des singes farceurs.

La fontaine ainsi que la cathédrale, l'église paroissiale et (autrefois) l'église des corporations de St Gangolf, de même que la Steipe, tous prirent part aux combats de domination que se livrèrent 300 ans durant les citoyens trévirois et les archevêques successifs. Entre le 10e et le 12e siècle, les évêques de Trèves sont devenus non seulement maîtres spirituels mais aussi maîtres temporels. La cathédrale était le centre ecclésiastique de la ville. Cela n’a pas du tout entamé l’assurance de la bourgeoisie: grâce au don généreux de la riche veuve Adelheid von Besselich, les citoyens ont pu relever le clocher de Saint-Gangolf, l’église du marché, possédant ainsi le clocher le plus haut de la ville. L’évêque se devait de répondre à cette provocation symbolique. Cependant en 1515, il n’avait l’argent nécessaire que pour relever l’un des deux clochers de la cathédrale, la tour sud, d’un étage gothique supplémentaire.

Le bâtiment séculier de la Steipe fut érigé par la ville directement face à la cathédrale avec créneaux et soldats en armures massifs et redoutables orientés vers la cathédrale afin que l'archevêque le voie chaque jour. Et cependant Trier (Trèves) n'a jamais acquis l'immédiateté impériale, et en 1595 l'archevêque de l'époque fit ériger la fontaine du marché avec St Pierre dans sa double fonction comme geste de réconciliation.

Trier (Trèves) ne possède que peu de maisons à colombage - la tradition architecturale romaine des maisons de pierre a persévéré, en grande partie du fait de la masse de pierres antiques disponibles.